Au fil des saisons intérieures et extérieures...Rêve d'automne

La vie nous demande aujourd'hui d'aller vite, d'être efficaces, de savoir gérer, organiser...Tout cela souvent au détriment de notre rythme intérieur calqué sur le fil des saisons de la nature. Nous oublions souvent que notre corps fait partie de cette nature et obéit aux mêmes lois qui régissent la croissance des végétaux , des animaux, la variation des climats et l'influence des éléments.

L'énergie de l'automne, avec la récolte des fruits et légumes, les feuilles qui tombent et les températures qui fraîchissent nous ramènent à notre automne intérieur.


cerisier automne

Qu'est ce qui se termine en nous?

Phase nécessaire pour entrer dans l'hiver et  préparer un nouveau cycle de vie, une renaissance au printemps prochain?


A cette occasion je vous ai invités à entrer dans cette expérience en compagnie des chevaux lors du prochain atelier...

Les chevaux sont de parfaits médiateurs pour nous renvoyer en miroir là où nous sommes vraiment dans notre corps et nos émotions.
Ils nous accompagnent dans nos saisons extérieures et intérieures , eux qui vivent en phase avec les cycles de la nature , sans agenda , si ce n'est celui qu'on peut leur imposer!

chevaux hiver
Parmi les émotions propres à cette saison, nous pourrons ressentir entre autre de la tristesse à l'idée de perdre quelque chose qui se termine, de la peur devant une transition qui amène de l'inconnu, de la joie à la perspective du nouveau qui cherche à naître bientôt.

Je suis émerveillée , depuis que je me suis engagée sur ce chemin, de découvrir comment  les chevaux nous  ouvrent à une  conscience élargie de nous-mêmes,
des autres et du monde, et comment ils soutiennent inconditionnellement notre démarche vers plus d'authenticité et d'intégrité en phase avec la nature .

A l'extérieur , dans les rencontres et les séances que j'organise, mais aussi à l'intérieur, dans les rêves .
Je fais souvent l'expérience de cette synchronicité , comme si les chevaux voyageaient et passaient d'un monde à l'autre ,
pour nous montrer qu'en fait tout est un : ce qui se vit à l'intérieur se rencontre à l'extérieur et réciproquement.
Les saisons extérieures nous renvoient aux saisons de notre âme.

A ce propos il m'est venu un rêve en résonance avec ce que je viens d'évoquer

En voici le contenu:

Je vais dans la maison de mon enfance et je descends dans le jardin.
Je sais qu'une partie de la maison est louée à un jeune couple (ce qui correspond à la réalité présente) et ceux-ci ont aménagé un nouveau bassin , plus grand , en arc de cercle , et dans lequel on peut nager et se baigner.

Je suis agréablement surprise de la transformation.
Un cheval en liberté arrive et entre dans l'eau, il s'immerge complètement puis ressort de l'eau , il a l'air d'apprécier.

Une femme est présente , je crois qu'elle est la propriétaire du cheval ou la personne qui s'en occupe. Je vois un autre cheval à côté.


Dans les rêves , la maison de l'enfance fait référence à notre structure, celle qui nous a permis de nous construire au début de la vie , à partir de notre énergie vitale.
Cette construction est la plupart du temps associée pour chacun de nous à des manques, des souffrances de l'enfance.
Ceux-ci sont réactivés plus tard dans nos fonctionnements relationnels, ou dans des circonstances particulières qui induisent parfois un état de crise et cela quel que soit notre âge . .
Dans mon expérience , nous sommes tous dans un processus constant de croissance, qui lui aussi est en phase avec les cycles de la nature.
Cette croissance obéit aux lois de la nature et demande régulièrement , suivant un rythme qui nous est propre ,que se libèrent et se terminent les schémas du passé afin de préparer un renouveau.

En ce qui concerne cette maison Je dois dire que c'est bien la première fois que j'en rêve avec la présence des locataires d'aujourd'hui.
Souvent dans mes rêves, j'y retrouve mes parents, un décor du passé, voir des personnes familières de mon enfance.

Une transformation a donc eu lieu....
Ce jeune couple a pris les choses en main si je puis dire et réaménage le jardin.
L'image du couple à l'oeuvre manifeste la conjonction d'un masculin et d'un féminin jeunes (donc récents) unis dans un nouvel esprit accordé à la sensibilité féminine .


Il ne s'agit plus d'agir , de créer avec la volonté seule de l'esprit mais d'écouter et de collaborer avec le féminin, c'est à dire les sensations du corps et les émotions.

Qu'est -ce que ce bassin? Cette eau dans laquelle vient plonger le cheval?

L'eau est un grand symbole de l'inconscient au féminin ,s'y plonger est une manière de "se mouiller" , d'accepter l'invitation de notre être profond qui veut grandir , de lâcher les prérogatives d'un Moi rationnel qui voudrait tout contrôler et gérer, bref ,c'est s'abandonner à la source de notre vitalité ,à notre nature, à notre instinct .:
Le bassin est ici le lieu d'une régénération dans des eaux matricielles , d'un ressourcement total initié par le cheval, Il plonge dans les eaux pour faire mourir ce qui est terminé et en émerge comme pour une nouvelle naissance

Le cheval est là aussi l'enseignant ,le guide qui me montre le chemin:zane mains


Je peux revenir à mes racines sans être "plombée" par les mémoires de souffrance du passé,.


Celui-ci est révolu , une page se tourne et sur celle qui s'ouvre, la vie naturelle personnifiée par le cheval renaît sans joug ni contrainte , sous le regard attentionné de la femme,




C'est cette femme en moi qui peut aujourd'hui être présente à ce passage dans la conscience et la confiance .
Mais je ne suis pas au bout du chemin, l'aventure continue:

La présence d'un autre cheval me parle sans doute d'un élargissement à venir.
A suivre...

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.revedecheval.com/index.php?trackback/128

Fil des commentaires de ce billet